La bipolarité expliquée aux enfants
Les conséquences de la bipolarité sur la vie quotidienne

La bipolarité expliquée aux enfants

Voila un sujet plutôt complexe mais qu’ il est nécessaire de traiter ,voici un topo de ce que les enfants aimerait savoir quand l’un de leurs deux parents est bipolaire et quoi leur répondre. Quand une pathologie est présente dans une famille ,les enfants ont tendance à poser beaucoup de questions .Quand les réponses ne leur sont pas données ils s imaginent des choses erronées. Très souvent les maladies psychiatriques sont un sujet tabou ,la bipolarité ne coupe pas à cette habitude .Les enfants ont besoin de comprendre et d’être soutenu de ce qu’ils voient et entendent en fonction de leur âge. Selon l’âge ,aborder le trouble de la bipolarité est diffèrent en fonction de ce qu’ils sont capables de comprendre. Personne ne connait mieux son enfant que ses parents . Alors a quoi s’attendre et quelles réponses apportées ?

Qu’est ce que la maladie bipolaire?

  • C’est une maladie qui fait agir, se ressentir et réfléchir chez une personne bipolaire différemment qu’une personne sans la maladie.
  • C’est une maladie qui touche le cerveau et là les idées ,les actions et les émotions sont différentes que quand le cerveau est bien.
  • Il y a deux phases dans la maladie ,une basse ou dépressive ( personne triste ,préfère être seule ) et une phase haute ou dite maniaque ( la personne est beaucoup trop heureuse ou trop en colère. Elle a plus d’énergie que d’habitude ).Entre les deux la personne redevient normale.
  • Le trouble varie d’une personne à l’autre ,il peut être faible chez certains et très fort chez d’autres. ( cliquez ici)

Pourquoi papa agit il ainsi ?comment il se sent quand il est malade ?

  • Son comportement est différent de d’habitude ,son humeur change .
  • la période la plus difficile pour lui est l’épisode dépressif

Comment est papa en phase dépressive ?

  • Triste, pleure ,irrité, coléreux
  • Participe peu ou pas à la vie familiale
  • Est fatigué ,dort plus
  • Peut se sentir mal à cause de son comportement envers la famille

Que fait papa en épisode haut ?

  • Parait très en forme ,très agité
  • Peut dépenser excessivement
  • Comportement et propos inhabituels (impatience ,colère)
  • réfléchit peu et fonce dans ce qu’ il a décidé de faire
  • Dort peu et reste éveiller très longtemps

Comment la maladie peut m’affecter ou ma famille ?

  • Importance de parler à l’enfants des divers symptômes qui peuvent faire peur ,le peiner.
  • Le bipolaire semble ne penser qu’à lui ce qui peut créer un sentiment de rejet pour l’enfant ,c’est pour cela qu’il est important pour lui qu’il connaisse bien le déroulement de la pathologie.
  • Il est important de préciser qu’entre les deux phases ,la personne redeviendra elle même.

Est ce que j’aurai aussi cette maladie?

  • Personne ne peut être sur de ne pas développer cette maladie
  • Il est normal de s’inquiéter mais pas plus que pour les autres maladies. Une personne l’ayant dans la famille peut donner un risque supplémentaire de la développer mais la chance de ne pas la développer est beaucoup plus grande ( 9 chances sur 10 de ne pas hérité la pathologie du parent bipolaire). En tout cas ce n’est pas une maladie contagieuse (cliquez ici ) .
  • Il faut se concentrer sur la lutte contre cette peur et en parler.

La maladie partira t’elle ?

  • Elle ne se guérit pas encore mais peut être traitée avec un traitement à vie permettant ainsi de mener une vie la plus normale possible .Même si les symptômes reviennent ils peuvent être soignés de nouveau.

Que puis je faire pour aider papa ?

  • Le soutien de la famille est très important mais ce rôle est celui des adultes et non aux enfants.
  • Même si la maladie ne peut être guérit, le réconfort pour le malade de savoir que son enfant comprend qu’il peut aller mieux est primordial.

Somme toute la priorité est d’expliquer la maladie à son enfant pour qu’il puisse anticiper et voir les crises arrivées sans trop d’angoisse car il connaitra les phases de la maladie. L’enfant doit parler de ses émotions, de ses doutes ,pour ne pas être frustrer et rester sans réponse face aux questions délicates du comportement parfois extrême qu’impose la maladie et ne pas avoir le doute d’avoir hériter de la même pathologie également .

Cliquer pour évaluer l article
[Total: 1 Average: 5]

Auteur

celine.rossignol63@gmail.com

Laisser un commentaire