bipolarité et dépression du post partum
la bipolarité et la vie

La bipolarité et la dépression du post-partum ont elles un lien ?

La dépression post-natale ou post-partum touche 10 à 20% des femmes et survient dans les deux mois après l’accouchement. Des chercheurs se sont penchés sur le profil psychologique de cette maladie sévère chez la jeune maman. Ont elles un risque accrut de déjà posséder ou développer dans le futur de la bipolarité sous-jacente ?

La dépression du post-partum ?

  • Le baby blues (cliquez ici ) diminue quelques jours après la naissance de bébé ,la dépression post-partum différemment s’inscrit dans le temps pouvant perdurer jusqu’à deux ans . Les symptômes sont les mêmes quasiment qu’une dépression ordinaire. On note des modifications de l’humeur : désespoir, pleurs, fatigues, sentiment d’incapacité ,troubles alimentaires , voir même des idées suicidaires .
  • En plus ,chez la maman se rajoutent des troubles de l’attachement avec son bébé (prise de distance avec l’enfant ou à l’inverse attachement fusionnel)
  • D’autres symptômes apparaissent : obsessions ,idées de vouloir faire du mal à son bébé .Ceci va générer un mal-être de la maman vis à vis d’elle même et de son enfant.
  • Petit à petit ,les mamans touchées par cette pathologie perdent le contact d’avec la réalité. Elles souffrent de délires, d’hallucinations auditives et d’agressivité pouvant mettre en danger mère et enfant.

La dépression du post-partum :un marqueur de la bipolarité ?

  • Des chercheurs Danois (Journal of Clinical psychiatry) ont étudié deux populations de jeunes mamans . Certaines sans antécédent psychiatrique, d’autres avec au moins une dépression avec traitement .L’étude montre que le risque de trouver de la bipolarité chez une femme touchée par le post-partum est plus élevée que chez une femme n’ayant pas eu d’antécédent dépressif. Les risques sont même deux fois plus élevés pour ces femmes de présenter un trouble bipolaire.(cliquez ici )
  • Dans un souci de prise en charge ,il serait nécessaire de connaitre le passif des jeunes mamans souffrant de dépression post-partum . Ceci permettrait une surveillance sur du long terme. Si des crises de manie ou d’hypomanie existaient au préalable de cette dépression sévère après la naissance de bébé .

Pour finir ,il reste a savoir aux chercheurs si la dépression post-partum est un premier signe d’une bipolarité sous jacente. Ou si à l’inverse c’est la dépression post-partum qui annonce l’arrivée de troubles bipolaires.

Cliquer pour évaluer l article
[Total: 1 Average: 5]

Laisser un commentaire