bipolarité et pulsions
la bipolarité et ses déclinaisons

Bipolarité et pulsions

Durant la phase maniaque de la bipolarité ,de nombreuses pulsions peuvent se faire sentir ,différentes en intensité et en fonction de la personne . Nous allons précisé les principales susceptibles d’arriver…

La logorrhée

Ce terme est médical et principalement couramment utilisé en psychiatrie. Ce trouble du langage apparait principalement durant les épisodes maniaques chez les patients bipolaires . Le débit de paroles peut avoisiner entre 180 et 220 mots sur une minute .Une accélération du cours de la pensée est aussi présente.

Pulsions alimentaires

Chez les personnes présentant des troubles bipolaires ont peut retrouver des conduites alimentaires (TCA) de trois formes différentes :la boulimie, l’anorexie et l’hyperphagie boulimique. Entre 5 et 20% des bipolaires souffriraient de TCA.

  • L’anorexie est le refus de se nourrir ( pouvant alterner avec la boulimie) , vomissements volontaires avec une maigreur comme but souhaité.
  • La boulimie se présente sous forme de crise ou l’individu ressent une nécessité incontrôlable de manger d’énormes quantités sur un laps de temps temps court. Le poids reste normal grâce aux vomissements récurrents.
  • L’hyperphagie (cliquez ici ) ou Binge Eating Disorder  (BED) . L’individu est boulimique et dans la majorité des cas obèse .C’est le trouble le plus important chez les gens souffrant de bipolarité . Un taux d’obésité est constaté plus important chez les personnes présentant des troubles de l’humeur que dans la population en générale.

L’oniomanie

L’oniomanie est associée la plupart du temps à des modifications de l’humeur comme chez les personnes souffrant de bipolarité mais pas que . C’est une pulsion d’achat déclenché sur l’instant d’émotions ,comme la joie ,la puissance ,l’excitation sexuelle . Mais elle peut être suivie par un sentiment de déception ,se sentir coupable ou avoir des remords face aux conséquences engendrées .

Pulsions sexuelles

Ce sujet est aujourd’hui encore tabou pour un grand nombre de personnes .Chez les bipolaires ,la sexualité est variante selon les phases « up » et « down ». On passe d’une hypersexualité en épisode maniaque à une baisse de libido en phase dépressive. Très intéressée par l’objectif de séduction pendant la phase maniaque ,la présence de symptôme rendre en compte pour diagnostiquer la bipolarité .La sexualité est exacerbée avec son ou son partenaire mais aussi possible avec d’autres personnes ou ce comportement n aurait pas eu lieu en temps normal. Une conduite sexuelle telle perturbe de manière fréquente la solidité des relations sur le long terme, en terme de fidélité .D’où  l’importance de bien traiter la maladie pour limiter ce type de comportement sexuel.

Pulsions suicidaires

La maladie bipolaire compte la majorité des crises suicidaires (entre 30 et 40%). Le suicide est l’une des premières causes de mortalité chez le patient bipolaire. Ceci arrive principalement dans les 5 premières années où la maladie n’est pas encore stabilisée. Accompagné de l addiction à l alcool ,le risque serait deux fois plus élevé . Ces pulsions arriveraient durant un épisode long dépressif .Ce passage à l’acte est souvent précédé de signaux d’alertes passant par des remarques et des sous entendus .

Trois phases a retenir:

  • Pré-suicidaire : le malade bipolaire pense au suicide ,comment il va faire; pourquoi et ou .La durée de cette phase reste floue.
  • La passage à l’acte = le jour J ,l’instant T
  • La phase post suicidaire = si la phase suicidaire n’a pas été réalisé. Un sauvetage ou un non passage à l’acte ,une renégociation de l’état émotionnel se met en place. Ceci avec soit une résolution soit un temps supplémentaire pour une autre tentative.
  • Le déclencheur peut être soudain à cause de facteurs familiaux, sociaux , un tempérament émotionnel excessif.

Comment agir face à une crise suicidaire :

  • le proche aidant doit apporter soutien sans jugement.
  • Ne pas rabaisser la personne car c’est un acte de désespoir . Le bipolaire ne pense pas au suicide par choix ,il lui est difficile de se contrôler
  • Contacter un service d’urgence médical.

Pour finir ,retenons que L’humeur est le thermorégulateur de la pulsion.

Malades et proches ,restons vigilants pour anticiper et aider à la gestion de la bipolarité et des pulsions connexes.

 

Cliquer pour évaluer l article
[Total: 1 Average: 5]

Laisser un commentaire